Frigideira de repolho 4

 

Cette recette de tourte bahianaise, cuite au feu et au four, est une recette d’origine portugaise. Première capitale du Brésil de 1549 à 1763, Salvador de Bahia a été un point de convergence des cultures européennes, africaines et amérindiennes. C’est pourquoi au Brésil elle est connue comme une recette bahianaise car nos recettes ont toujours quelque chose de portugais.

Une « frigideira » était, en fait, un poêlon épais en fonte que l'on pouvait tout aussi bien utiliser sur la cuisinière que dans le four. À nos jours, une poêle désigne, en portugais, tout simplement une « frigideira »  et elle peut aller au four avec une poignée en acier ou en inox, surtout pas en plastique, bien évidemment.

C’est un plat délicieux, facile à préparer, toujours présent à la table bahianaise. La « frigideira »  est, en fait,  une farce bien relevée, qui a mijoté assez longtemps, et donc  corsée, couverte d’œufs battus.

En suivant la base de cette recette et en substituant rien que l’ingrédient principal, on a une délicieuse « frigideira » à la morue salée, aux crevettes, aux crabes, à la viande hachée avec des chayotte, etc.

 

Ingrédients :

- 1 petit chou pommé coupé en lamelles très fines

- 1 grosse gousse d’ail écrasée

- 2 oignons hachés

- une pincée de piment calabresa(1)

- une petite branche de céleri(2)

- 1 petit poivron vert  coupé en dés très petits

- 2 tomates pelées et épépinées coupées en dés

- 2 cuillères à soupe de coulis de tomate(3)

- demi-botte de coriandre fraîche hachée

- quelques tiges de ciboulette hachées

- 60 ml de lait de noix de coco(4)

- 2 cuillères à soupe bondées de crevettes séchées et salées triturées (5)

- du gros sel

- du poivre du moulin

- de l’huile d’olive

- une petite cuillère à café de sucre

- 4 œufs Bio

- 1 cuillère à soupe de farine

Crevettes séchées

 

Préparation :

Chauffer deux cuillères d'huile d'olive dans un poêlon, y faire revenir les oignons émincés, une pincée de piment calabresa ou piment oiseau, la petite branche de céleri, le poivron vert et  l’ail pendant quelques minutes. Ajouter la coriandre hachée, la ciboulette et les crevettes séchées. Assaisonner de gros sel et de poivre, laisser revenir à feu doux pendant quelques minutes avec la poêle fermée.

Incorporer le chou coupé en lamelles très fines, les dés de tomate, le coulis, le sucre et laisser mijoter pendant une vingtaine de minutes à feu doux et poêle fermée.

À la fin, y ajouter le lait de noix de coco, tourner le tout pour bien mélanger et laisser mijoter encore 10 minutes environ, le temps que le four chauffe. 

Préchauffer le four à 190º pendant 10 minutes.

Graisser avec un peu d’huile d’olive et fariner un plat allant au four et réserver. 

Monter les blanc d’œufs à l’aide d’un batteur électrique. Incorporer les jeunes d’œufs, une pincée de sel et la cuillère de farine. Battre le tout pour bien mélanger.

Ajouter 2 cuillères à soupe du mélange d’œufs battus à la farce cuite et verser le tout dans le plat qui va au four. Par-dessus, verser les œufs battus pour bien couvrir la farce, placer quelques rondelles d’oignon, un filet d’huile d’olive et enfourner le plat pendant 15 minutes ou jusqu'à ce que le mélange d’œufs battus soit pris et prenne une couleur dorée.

Servir immédiatement avec du riz blanc en accompagnement ou une salade verte bien assaisonnée.

Détail important : à Bahia on mange la « frigideira » chaude ou froide.

Frigideira de repolho fechada

Frigideira de repolho 1

Petites astuces :

1. Le piment Calabresa est un piment sec utilisé largement dans la cuisine brésilienne.

2. J’aime bien ajouter dans mes recettes qui mijotent, une petite branche de céleri pour parfumer.

3. Je n’utilise que du coulis de tomate BIO.

4. Lorsque j’ouvre une brique de lait de coco ou de coulis de tomate, je partage le contenu dans des petits pots de 30g de confiture Bonne Maman qui ont été lavés et stérilisés antérieurement et ensuite je les mets au congélateur. De cette façon, je ne gaspille jamais et dès que j’en ai besoin, il est disponible en quelques minutes : le temps de le décongeler placer, fermé, dans un petit récipient d’eau.

5. La crevette séchée et salée est un ingrédient bahianais trop difficile à trouver ailleurs, donc, facultatif.